Immobilier

Vente de murs commerciaux : comment est-ce que cela fonctionne ?

Vente de murs commerciaux : comment est-ce que cela fonctionne ?

On appelle murs commerciaux les murs d’immeubles qui servent à une exploitation commerciale, c’est-à-dire une activité ciblant une clientèle et ayant pour objectif de générer du profit. Ce type de local est généralement loué par un propriétaire bailleur au commerçant qui l’occupe.

Détermination du prix

La valeur des murs commerciaux est estimée à partir de plusieurs éléments :

Le lieu d’implantation

Dans le jargon professionnel, les locaux suffisamment exposés sont qualifiés d’emplacements « n°1 », « n°1 bis » et « n°2 ». L’emplacement dit « n°1 » est le plus intéressant. Cela désigne un lieu très fréquenté, par exemple un quartier de centre-ville, une rue piétonnière et les artères adjacentes, ou encore un local situé près d’un arrêt de bus où passent beaucoup de gens. Les lieux proches des grands commerces sont aussi considérés comme « n°1 ». Ces commerces existants génèrent déjà une importante fréquentation, d’où leur qualification de lieu « locomotive ». Viennent ensuite les emplacements « n°1 bis » et « n°2 », dans une position moins avantageuse mais encore intéressante. Lors de l’analyse de la situation géographique de murs commerciaux, il faut aussi prendre en compte les éventuels travaux à prévoir. Dans certains cas, les rénovations apportées par la commune peuvent diminuer la fréquentation du lieu en limitant la circulation. Cela a forcément un impact sur la rentabilité des murs commerciaux concernés.

L’aménagement du local

Les murs commerciaux ne sont pas évalués de la même manière que les logements. Ce type de local est destiné à accueillir de la clientèle et à héberger une activité dynamique. Par conséquent, certains critères s’avèrent déterminantes pour le prix : présence d’un dispositif anti-incendie, conformité aux diverses normes (ERP, HQE, BBC, etc.), existence d’une ou de plusieurs sorties d’évacuation, ligne téléphonique opérationnelle, vitrine déjà installée, installation électrique récente/de qualité, etc. Notons que l’existence d’un bail en cours ou datant de moins de 6 mois facilite l’évaluation du bien. En effet, le loyer pourra servir de base pour estimer le prix du local.

Comment se passe la vente de murs commerciaux ?

Par l’entremise d’un agent immobilier, le cédant (propriétaire bailleur) et l’acquéreur (investisseur) entrent en contact. Ils se mettent d’accord sur le prix du bien, puis signent ensemble une offre d’achat. Afin de conclure la vente des murs commerciaux, les notaires des deux parties mettent en place une promesse de vente à signer. A la fin, ces experts juridiques vont rédiger l’acte de vente définitif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *