Vie pratique

Tout savoir sur le 7e art Breton

Tout savoir sur le 7e art Breton

Si le cinéma américain et depuis peu aussi les œuvres françaises est reconnu pour leur beauté et leur qualité, on ne parle pas très souvent du cinéma Breton. Et pourtant, le paysage dans ce domaine tend à être de plus en plus moderne et attractif. La Bretagne regorge tout de même de plusieurs artistes et de quelques acteurs de renoms. C’est en tout cas ce que nous laisse entrevoir le Média audiovisuel Breton en ligne.

Un lieu de tournage très plébiscité par les professionnels

Le cadre, la convivialité, l’espace : Il semble que la Bretagne réunit tous les critères pour devenir le lieu de tournage favori des professionnels du 7e art du monde entier. D’ailleurs, les plages et les ruelles de cette région ont été mise en valeur plusieurs fois dans différents films. Tel est le cas par exemple le cas de « Je me tue à le dire » de Xavier Seron ou encore du documentaire « les chevaliers de la Table ronde » par Marie Hélia et d’autres œuvres tout aussi intéressantes. Il faut dire que la Bretagne fait partie de ces régions où il fait bon vivre.

Cette influence a notamment commencé depuis 1989. Les films comme « Gardiens de Phare », « L’or des mers » ou encore « Le chien jaune » ou récemment « elle s’en va » de Emmanuelle Bercot et « les seigneurs » de Olivier Dahan a justement mis en valeur la beauté des plages de cette région et sa convivialité. La Bretagne et le cinéma sont devenus une véritable histoire d’amour. Si bien que les locaux ont réussi à se faire à la lumière des projecteurs et au rythme des séances de tournage. D’ailleurs, quelques festivals sont aussi organisés souvent sur place. Tel est le cas par exemple de celui du Douarnenez ou encore le festival du film court de Brest, etc. Toute la liste vous sera donnée sur le média audiovisuel Breton.

Les artistes bretons en profitent

Cette nouvelle tendance ne profite pas uniquement aux artistes étrangers. Selon le Média audiovisuel Breton en ligne, quelques bretons se sont aussi fait une place de choix dans ce domaine. Le paysage du 7e art dans cette région est riche et n’a rien à envier aux autres cinémas du monde.

La tragédie « Shneider » de Emily Atef, « Volontaire » de Hélène Filière, « Ôtez-moi d’un doute » de Carine Tardieu et bien d’autres encore : les films qui mettent en avant le savoir-faire des réalisateurs Breton et des acteurs de la même région sont nombreux. Mais il semble qu’en règle général, les artistes s’attardent sur le drame et le doute et ne produisent pas réellement des films de comédies et romantiques.

En tous les cas, le cadre, le jeu de l’acteur et le montage des films sont peaufinés avec soin afin de permettre aux téléspectateurs de s’immerger plus simplement dans l’histoire. Vous pouvez d’ailleurs en faire l’expérience. Il suffit de choisir une des dernières sorties en salle donnée sur les magazines culturels bretons en ligne et de prendre le temps d’aller voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *