formation

Pourquoi suivre une formation AIPR ?

Pourquoi suivre une formation AIPR ?

Comme tous les travaux sur chantier, la réalisation d’opération à proximité des réseaux aériens et souterrains comporte de nombreux dangers. De ce fait, il convient pour les différents professionnels évoluant dans ce secteur de respecter les normes de santé et de sécurité en vigueur. Dans ce sens, une formation AIPR Quimper ou ailleurs figure parmi les étapes essentielles de ce processus.

Les risques en travaillant à proximité des réseaux aériens et enterrés

Il est à noter que les travaux à proximité de lignes électriques aériennes et de câbles électriques souterrains sont responsables de nombreux incidents chaque année. Ces derniers entraînent souvent des dommages matériels et corporels. En effet, une fausse manœuvre sur de tels sites peut provoquer la coupure des câbles et donc une interruption des services publics, l’arrêt du chantier ou encore des perturbations de la circulation sur les voies publiques. Le contact avec les lignes électriques peut également engendrer un choc électrique mortel ou de graves brûlures. De même, frapper des câbles souterrains n’est pas sans conséquence, car cela provoque souvent un choc électrique notamment si le contact est établi avec des conducteurs sous tension.

Afin de minimiser les dangers associés aux interventions à proximité des réseaux, il convient ainsi de procéder à une évaluation des risques, appliquer les règles de sécurité en vigueur, disposer d’un équipement adapté et employer un personnel compétent et qualifié. Dans ce cadre, la délivrance d’une Attestation d’Intervention à Proximité des Réseaux (AIPR) est obligatoire avant de pouvoir mener des travaux aux alentours de ces structures.

Focus sur la formation AIPR

Depuis la réforme « anti-endommagement » du 1er janvier 2018, les entreprises du BTP sont amenées à former leurs collaborateurs pour qu’ils puissent entreprendre des travaux à proximité des réseaux après l’obtention de la fameuse « AIPR ». Cette mesure a été nécessaire afin de réduire au maximum les dommages.

La formation et la vérification des compétences s’adressent ainsi à tous les professionnels du métier : concepteur (maître d’œuvre ou maître d’ouvrage), encadrant (chef de chantier ou conducteur des travaux) et opérateur (les conducteurs d’engins, les suiveurs de conduite d’engins, etc.). Les cours sont assurés par des formateurs qualifiés et sont souvent basés sur des études de cas ainsi que des phases d’apprentissage. La salle de formation est également équipée de supports et d’outils adaptés (vidéoprojecteur, tablette, etc.) afin de faciliter au mieux l’interactivité entre formateur et stagiaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *