Informatique

Gestion de projets : quels logiciels choisir ?

Gestion de projets : quels logiciels choisir ?

  Actuellement, les méthodes agiles et le framework Scrum sont sur toutes les lèvres quand on parle de management de projet. On oublie parfois que si ces approches modernes ont autant de succès dans tous les secteurs et notamment dans celui du développement logiciel et de la conception d’application et de site web, c’est bien parce que les professionnels utilisent les outils adéquats. Ces derniers varient bien sûr d’un domaine à un autre. Le marketing, les ressources humaines et les travaux informatiques ne présentant pas toujours les mêmes fonctionnements ni les mêmes objectifs. Toutefois, en observant de près les principes et valeurs stipulés par le manifeste agile, on peut facilement comprendre que toutes les branches devraient respecter un certain système de gestion.

Les éléments essentiels que devraient proposer un outil de gestion efficace

Que ce soit à utiliser en local ou via le cloud, les outils et logiciels gestion de projet sont de plus en plus nombreux. Il est parfois difficile de faire le tri. Il faut rappeler que le management de projet consiste pratiquement à adopter une méthode efficace qui prendrait en compte les trois critères fondamentaux de réussite : la qualité, le temps et le coût. Les programmes les plus performants devraient donc traiter de ces trois domaines. Pratiquement, les premières fonctionnalités aideront dans la réalisation d’un plan d’action. Ce qui signifie que les professionnels auront la possibilité d’effectuer un travail de prévision. Avec l’approche agile et Scrum, cette option est incluse dans le Product Backlog (identification des exigences fonctionnelles ou non du projet).

Les logiciels devront aussi permettre d’organiser le processus de production et les différents acteurs qui vont intervenir dans l’avancement du projet. Ainsi, avec Scrum par exemple, on sait que le Product owner, le Scrum Master et l’équipe de développement auront chacun leur rôle à jouer dans la réussite des travaux. Le côté organisationnel découle facilement de la mission de chaque membre de l’équipe. Enfin, si les professionnels ont choisi l’agilité, ils découvriront que la structure hiérarchique n’a pas vraiment sa place dans cette méthode de gestion moderne. Les fonctionnalités qui vont dans ce sens ne seront pas vraiment nécessaires.

Quelques exemples de fonctionnement

Chaque logiciel de gestion de projet se distingue par son mode de fonctionnement. Actuellement, les outils 100% Web ont la cote auprès des sociétés et agences spécialisées dans la relation client. Ces programmes intègrent souvent des réseaux sociaux par projet qui facilitent l’exploitation des informations recueillies. L’agilité de l’outil repose ici dans sa capacité à faciliter la conversion des données en des moyens exploitables, mais également la suggestion d’une roadmap. Ces genres de fonctionnalités sont aussi pratiques en matière de développement logiciel.

Certains logiciels vont encore plus loin en proposant un système de gestion des risques ou encore une interface qui permettrait d’intégrer les problématiques essentielles à la réalisation du projet. Les outils adoptent ici largement les principes et valeurs présentés par le manifeste agile. Le suivi du travail se porte généralement sur le délai de traitement et l’organisation des ressources. Et pour plus d’efficacité, il est possible d’établir un portefeuille de projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *