loisir

Comment le monde du spectacle réagira face à la transition écologique imposée ?

Comment le monde du spectacle réagira face à la transition écologique imposée ?

Aucun secteur de la société ne déroge à la règle. Tout est désormais impliqué dans le sujet du développement durable. Toutefois, le cas du monde du spectacle engendre des modifications très importantes afin de parvenir à réaliser un spectacle écologique. En effet, le spectacle engage une forte pollution environnementale en raison de la consommation énergétique du parc de matériel technique, par exemple. Pour pouvoir assurer une tournée artistique respectueuse de l’environnement, il faut recycler les décors voire apporter un amendement significatif au niveau des modes d’organisation des tournées ainsi qu’en termes de relocalisation des productions.

Les problèmes et les solutions

La première cause de la pollution engendrée par le spectacle est le déplacement. En effet, il faut transporter les techniciens, le matériel et les artistes, notamment, pour qu’ils puissent dénicher des contrats, se distinguer ou encore assister à des conventionnements en participant à des tournées nationales et internationales. Sans oublier bien sûr les spectateurs qui doivent aussi se déplacer pour assister au spectacle. Tout cela engendre une importante empreinte carbone qu’il faut absolument résoudre.

Ainsi, les solutions proposées sont :
– le voyage en train ou en vélo et non en voiture ou en avion afin de réduire les énergies fossiles ;
– la compensation carbone ;
– la relocalisation des productions et des tournées sur le modèle des circuits courts ;
– la mutualisation grâce à une organisation des tournées par secteur géographique ;
– la réduction des déplacements ;
– la collaboration avec les collectivités qui créent des solutions de mobilité moins polluante pour la logistique des derniers kilomètres ;
– la création à distance par le biais du numérique, etc.

La seconde cause pointée du doigt en tant que responsable de la pollution de l’environnement dans le domaine du spectacle est la restauration.

Sur route, les acteurs du domaine du spectacle privilégient la restauration rapide, sur-emballée ainsi que la restauration industrielle, car cela ne complique pas la vie. Alors que si les lieux d’accueil privilégient une attitude éco-responsable, il est tout à fait possible de manger sainement et sans produire de nombreux déchets.

Il faut ainsi privilégier :
• un hébergement en appartements équipés de cuisine ;
• un abonnement à des AMAP ;
• des « riders » éco-responsables ;
• des cuisines partagées sur les lieux de résidence et de production ;
• l’eau du robinet ou les bonbonnes en festival et non la vaisselle à usage unique et les bouteilles en plastique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *