Immobilier

À quoi sert la garantie de loyer ?

locataire8

La garantie de loyer est, avec la caution (ou garant), l’une des solutions à privilégier par les bailleurs pour se prémunir des incidents liés à une défaillance des locataires. Elle est plus sûre que le garant dont les risques d’insolvabilité ne peuvent pas être réellement contrôlés. Pourquoi opter pour ce système d’assurance ? À quoi sert la garantie de loyer ?

À couvrir les loyers et les charges impayés

La garantie de loyer est une assurance contractée par le bailleur essentiellement dans le cadre d’une location longue durée. Plus de la moitié des propriétaires français choisissent cette solution pour être sûrs d’être payés.  L’assurance servira en premier lieu à couvrir les loyers et les charges impayés par les locataires indélicats oui qui pour une raison ou une autre se retrouve dans l’impossibilité de s’acquitter de son loyer et des charges locatives.

Elle prendra également le relais si le locataire déserte le logement sans en informer son propriétaire. Le bailleur continuera à percevoir le loyer jusqu’à la fin du bail, à condition de prouver qu’il ne sait pas où se trouve son locataire.

À payer les réparations suite aux dommages causés par le locataire

La garantie de loyer sert également à payer les travaux de réparations nécessaires après le départ des locataires si ces derniers ont causé des dommages au logement pendant la période d’occupation. À noter que le propriétaire n’est pas obligé de toucher à cette assurance pour financer les opérations de remise en état. Il peut d’abord recourir à la garantie de loyer déposée au moment de l’installation et la compléter avec l’argent de l’assurance.

À noter que la garantie de loyer peut aussi être utilisée pour payer les frais divers relatifs aux procédures judiciaires pour le recouvrement des loyers impayés ou encore pour se constituer un revenu en cas de vacance locative du logement.

Comment ça marche ?

La garantie de loyer en Suisse peut être contractée auprès d’un assureur ou auprès d’un organisme ou une société spécialisée. En fonction des organismes et des accords entre le bailleur et le locataire, le montant peut aller entre 1,5 % à 3 % du montant du loyer. Le coût de l’assurance sera en principe déterminé en fonction des couvertures souhaitées (loyers et charges impayés, réparations, frais de contentieux, etc.).

À noter que pour les cas de défaillance du locataire, des démarches à l’amiable peuvent être entreprises pour trouver un accord avant de poursuive ce dernier en justice. S’il faut passer par le tribunal, le bailleur peut déléguer la gestion de la procédure à son assureur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *